Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Mes révérences à vous, le responsable de ECOBANK
Publié le : Lundi 12 Mars 2018 - 21:50 - Source : dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 1690 Imprimer

«La liberté est le sentiment des âmes élevées : elle produit les grandes actions, crée les grandes patries, et fonde les institutions durables ; elle se plaît dans l'ordre et la majesté ; elle s'allie avec tous les gouvernements, en dehors du despotisme. », ai-je lu quelque part.
Je ne sais si vous êtes un sieur ou une dame. Permettez-moi, pour les besoins de cette missive, de vous appeler Responsable.
Laisser le mal prospérer, c’est, ultimement, reconnaître qu’on a perdu sa capacité d’indignation. Moi, je m’indigne ! J’ai le cœur meurtri et la conscience troublée face à cette situation qui prévaut devant votre agence dédiée aux étudiants. Oui, c’est par notre silence que triomphe le mal. Ce qui se passe avec le retrait des cartes bancaires des étudiants est indigne et inhumain. Des jeunes hommes et femmes passent la nuit à la belle étoile, avec tout le risque que cela comporte, pour retirer une carte qui, parfois, demeure inactivée pendant des semaines. D’énormes risques sont pris par les étudiants. Imaginez des attaques à main armée sur les lieux pour dépouiller ces jeunes qui n’ont que leurs téléphones portables et quelques pièces de monnaie. Les vigiles ont-ils des armes pour riposter, voire protéger, le cas échéant ? Si malheur arrive, je ne le souhaite point, les Sénégalais vont s’émouvoir pendant quelques heures. Et tout s’arrêtera à ça. La sagesse wolof dit : mieux vaut ‘’je l’ai dit’’ plutôt que ‘’je le savais’’. James E. Miller. Jr. a noté avec désolation : « Le malaise moderne, c’est l’anonymat dans une culture de masse, l’individu dépouillé de son humanité et réduit à un élément de statistique. ».
Au lieu de nous faire trainer pendant des semaines, installez, cher Responsable, des services pratiques sur l’esplanade de l’UCAD 2 pour rendre rapide et efficace la distribution des cartes. Je ne sais à qui profite ces lenteurs, mais pas aux étudiants. Dans le monde des Affaires, rien n’est fait gratuitement. C’est la phase hideuse du Capitalisme qui s’offre en spectacle pour qui sait lire attentivement les logiques qui sous-tendent vos faits et gestes. En quoi, recevoir quelque chose qui nous revient de droit doit nous pousser à nous soumettre et à faire des courbettes ? Le droit ne se négocie pas. Il s’arrache si l’entêtement déraisonnable  veut l’étouffer. J’entends déjà l’éloquent titre de Stéphane Hessel : Indignez-vous !
Je n’ai jamais fait de cours sur le Management, mais il est de toute évidence qu’une banque qui se veut panafricaine vit dans le paradoxe si elle peine à satisfaire convenablement les seuls étudiants du Sénégal. C’est déjà inconséquent que votre banque soit la seule à traiter les bourses de tous les étudiants du pays. Sur quels base éthique et angle efficient continuez-vous à occuper cette station, alors que depuis fort longtemps les étudiants se désolent de vos services ? C’est cela l’Emergence !
C’est désolant et écœurant de voir l’arrogance et la suffisance avec lesquelles les préposés à la porte et dans les guichets nous traitent. Non, les étudiants ne sont pas des moins que rien. Ce sont ces braves jeunes qui vont servir ce pays sous peu. Vous nous devez respect et considération. Nous disons non, non et non ! Vos agents seraient bien inspirés s’ils arrivaient à comprendre ces lumineuses lignes de Sophocle : « un jour suffit pour faire monter ou descendre toutes les fortunes humaines. ». Votre banque a tous les étudiants du Sénégal pour client principal. Donc minimum de respect !
En écrivant ces lignes, mon but est d’exprimer mon indignation qui cadre parfaitement avec celle de tous ces jeunes étudiants qui n’ont que leur bourse pour s’assurer un minimum de subsistance et préserver leur dignité.
Je termine avec ces lignes de Victor Hugo, tout en espérant qu’elles susciteront une réflexion chez vous : « Les brutalités du progrès s’appellent révolutions. Quand elles sont finies, on reconnaît ceci : que le genre humain a été rudoyé, mais qu’il a marché. ».
Ibou Dramé SYLLA
Un étudiant indigné
77 306 24 70
xadkor@gmail.com

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
PASTEF LES PATRIOTES - 12/03/2018 - 22h 22  
OUSMANE SONKO EST L'HOMME DE LA SITUATION POUR RELEVER CE PAYS QUE CES CORROMPUS ONT COMPLETEMENT RUINE. Y’EN A MARRE DES HERITIERS WADIENS ET SOCIALISTES. NOS CARTES D'ELECTEURS C'EST LE VRAI COMBAT QUI VAILLE . DOYEN MODY NIANG DOIT VOIR UN JOURNALISTE QUI TRADUIT SES CHRONIQUES EN WOLOF CAR TROP BENEFIQUE POUR LE SENEGALAIS LAMBDA QUI N’EST PAS INSTRUIT. ALY NGOUILLE NDIAYE DEGAGE
Citoyen - 16/03/2018 - 15h 44  
J'ai l'impression que les décideurs d'ecobank n'ont pas beaucoup de respect pour nous Senegalais ,je parle sur un autre registre ,quand cette banque lançait ses actions sur le marché senegalais ,dans sa communication ,elle avait joué sur son africanite ,sur la rentabilité future de l'action et sur ses ambitions de se frayer une bonne place dans le paysage bancaire senegalais Tous ceux qui avaient mis leurs sous dans çes actions ont été filoutes en perdant une bonne part de leurs investissements,le cours tourne autour de 18francs Cfa ,mais là oû le bât blesse ,dans tous les autres pays de l'Umoa ,l'action ecobank vaut presque 500 fois plus que sa valeur sur le sol senegalais
Citoyen 2 - 17/03/2018 - 00h 10  
Bien dit citoyen.
Citoyen 3 - 21/03/2018 - 13h 11  
Si la banque panafricaine Ecobank fonctionnait correctement en donnant aux Sénégalais un service de qualité, cela se saurait, et nous serions clients, mais tel n'est pas le cas, dommage!
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Présidentielle-2019 : Me Madické promet une institution forte chargée des affaires religieuses
POUSSÉE DE FIÈVRE SUBITE DE CIVISME DU MACKY
L'OFNAC fouille le PRODAC
MACKY EN CAMPAGNE SUR LA TOILE
KHALIFA GARDE SES CHANCES DE SE PRÉSENTER À LA PRÉSIDENTIELLE
LES SÉNÉGALAIS CONNAISSENT BIEN MACKY
Lettre ouverte à Mr Macky Sall président de la république sortant et candidat aux présidentielles du 24 Février 2019
Le Commissaire Sadio ”publie” son ”Sénégal au coeur” 13 décembre 2018
Ousmane Sonko"Président, je me départirai de mes fonctions de chef de parti"
AFFAIRE KARIM: QUE VA FAIRE ME WADE ?
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Sidy Lamine et les tartuffes
Sénégal, pays du « Yalla Bahena »
Pas de ruptures possibles avec Karim
Démocratie ou horiocratie ?
Cri de cœur d'un citoyen : Pourquoi doit on faire confiance à une administration commanditée
Affaire Khalifa Sall : la Cour suprême doit casser l’arrêt du 30 aout 2018
LES SÉNÉGALAIS CONNAISSENT BIEN MACKY
Lettre ouverte à Mr Macky Sall président de la république sortant et candidat aux présidentielles du 24 Février 2019
Le Commissaire Sadio ”publie” son ”Sénégal au coeur” 13 décembre 2018
CHERS « MARAS », OSEZ LE DIRE AU PRÉSIDENT !
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 80837 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 80694 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 57383 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48755 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 48126 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017