Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
L'œIL DU CITOYEN
 
 
Tarte républicaine !
Publié le : Jeudi 8 Mars 2018 - 19:38 - Source : dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 5129 Imprimer

Tarte républicaine !


<< La violence psychique engendrée par le mépris d’un homme ou d’une femme qui incarne une haute fonction politique ou religieuse, peut et doit être bannie dans notre société. L’injustice sociale provoque un mal être qui intoxique l’individu au point de causer une véritable détresse psychologique chez certains. Tout être humain a besoin du minimum nécessaire pour vivre décemment, dignement. Ainsi tout ne peut être parfait, mais la seule volonté de rétablir une justice sociale par des actes concrets, serait déjà un énorme réconfort pour les coeurs meurtris par les déceptions politiciennes à répétition. >> Bocar GUEYE Demain une autre Afrique



Servir la Nation ou servir un homme… Être au service d’un homme ou de la République… la patrie ou le parti…Se servir du peuple ou servir le peuple... Mais n’est-ce pas devoir à un homme qui doit au peuple c’est devoir au peuple ?! Je ne reviendrai pas sur les conditions qui ont permis au président Macky Sall d’accéder à la magistrature suprême. Mais chercher à nous faire croire qu’il serait capable de passer au premier tour en 2019, est un aveu grotesque de la peur qui habite un gouvernement pléthorique, obnubilé par un second mandat. Nous n’avions cessé à l’époque de dénoncer ce simulacre de référendum, première étape vers une forfaiture programmée, avec la possibilité de viser 3 mandats. Puisque la couleur est déjà annoncée, chaque citoyen est interpellé.


La sortie du ministre de l’intérieur sénégalais Aly Ngouille Ndiaye, a provoqué une levée de boucliers auprès des sénégalais épris de justice et de bonne gouvernance. On ne peut être juge et partie ! Au-delà de l’indignation sélective des surfers politiciens professionnels ; toujours prêts à tutoyer n’importe quelle vague populiste. Ces propos dithyrambiques et réconfortants pour le candidat autoproclamé chef d’Etat-chef de parti, ne peuvent être simplement analysés sous l’angle d’un militant de l’APR. Une insulte suprême à notre intelligence, du moment que nous parlons d’un homme qui dirige le département ministériel chargé de veiller au bon fonctionnement des affaires de politique intérieure, et qui en particulier, chapeaute l’administration et la police. Oui, nous parlons d’un poste stratégique qui demande de la hauteur, car c’est d’une logique élémentaire qu’un ministre de la république se doit d’être au-dessus de la mêlée, a fortiori s’il est chargé d’organiser des élections libres et transparentes.


Sauf qu’il suffit de jeter un bref coup d’oeil sur l’attitude des nombreux répondeurs automatiques et autres chargés de la communication du gouvernement, pour constater l’étendu des dégâts. L’amateurisme est une chose l’incompétence chronique une autre, mais cette inconscience des valeurs républicaines au plus haut niveau, frise la folie. Le pouvoir rend fou, sinon comment expliquer ce confort dans l’impertinence. Ils trouveront toujours une explication à tout, d’autant plus que ce sont nous autres qui ne comprenons jamais rien. Ainsi, je ne m’attarderai pas sur la sortie très médiatisée du ministre Youssou Ndour, qui a quand même réussi à détourner le débat. Un artiste immense, doublé d’un homme d’affaire redoutable. Mais il a tendance à confondre la politique et le business, et à force de tirer sur la corde, elle finira par se casser. L’artiste, l’homme d’affaire, on peut l’aimer ou le détester ; il est respectable. Quant au politicien calculateur et opportuniste, il ne peut être que méprisable.


Des sujets brûlants sont laissés en rade, avec une désinvolture presque criminelle. L’insécurité, particulièrement dans le sud du Sénégal où nos vaillants soldats s’évertuent à défendre l’intégrité du territoire national. La dichotomie n’a pas sa place dans notre société. Les policiers comme toutes forces de l’ordre sont issus du peuple, alors il n’y a pas de place pour semer la haine, mais plutôt sensibiliser les citoyens sur le civisme à tous les niveaux. La précarité, le désespoir, le nihilisme, la passion…les différences de classe sociale peuvent susciter plusieurs sentiments néfastes à notre bon vivre ensemble.


Nombreux sont ces compatriotes éparpillés à travers le monde, à la recherche du bonheur. Le noeud de l'énigme se trouve peut-être dans l'analyse et la compréhension entre réussir sa vie et réussir dans la vie. Nos illustres aïeuls avaient trouvé la bonne réponse, cette lumière divine qui guidait leur parcours, leur enseignement, leur vie éternelle… Ces qualités humaines qui traversent les générations. Ces vertus qui font les belles vies, utiles, pleines de sens et de bon sens. Des femmes et des hommes de valeurs qui ont écrit l'histoire du Sénégal, voire de l'Afrique, avec des lettres d'or sur des pages de noblesse. L'humilité dans la sagesse, l'intégrité dans la dignité, le courage dans la vérité, la richesse du cœur pour faire triompher la paix dans une justice sociale et sociétale.


Un énième sénégalais a été froidement assassiné en Italie. Paix à son âme ! De plus en plus de victimes du racisme occidental, de l'intolérance, d'une haine viscérale de l'autre... Cet autre << oisif errant >>, esclave de son destin, vers l'inconnu d'un dessein hypothéqué par des dirigeants véreux, insensibles et sans vision. Obnubilés par un pouvoir éphémère qui leur a été confié, et qu'ils cherchent à perpétuer jusqu'à la monarchie. Ils sont prêts à sacrifier des générations entières afin d'assouvir leur soif de pouvoir, insatiable. Ailleurs on est maltraités, méprisés, abattus comme des moins que rien. Abandonnés à notre sort, malgré les sacrifices énormes pour entretenir nos familles. Chez nous, la psychose s'est installée, avec les enlèvements et meurtres d’enfants et de femmes, l'insécurité instaurée, et le débat politicien plus bas que terre. Alors, la double casquette de ministre-militant ne pourrait aucunement justifier cette sortie de route de notre ministre de l’intérieur. Un peuple debout est un peuple conscient, prêt à prendre son destin en main. La responsabilité individuelle avant d'arriver au collectif, car << un moustique ne peut rien contre un rhinocéros, mais mille moustiques peuvent le contraindre à changer de direction >>.

Bocar GUEYE








 


Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
La vérité - 09/03/2018 - 08h 48  
Je prends du plaisir en vous lisant. Pertinent comme à l’accoutumée.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
L’engagement citoyen !
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
Tarte républicaine !
<< Qui se sent morveux… se mouche ! >>
France à fric !
Esclave un jour, esclave pour toujours…
Re-manie-ment, la médiocrité dans la continuité !
Le pouvoir du pourboire !
Tabaski, une psychose pour l'extrême majorité des pères de famille sénégalaise
L’appel du démon de midi !
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 78059 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 74155 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55316 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47080 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46119 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 21 septembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 21 septembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 19 septembre 2018
AUTRES AUDIOS ...
Ousmane Sonko présente son livre "Solutions " à Dakar
 
SCANDALES D'ETAT
   
Le building de la corruption
21/09/2018 - 11:55
Hcct : Nébuleuse autour d'une location
17/09/2018 - 15:20
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Wade décidait de retirer l'organisation des élections
01/09/2018 - 17:15
Quand Macky Sall traitait les transhumants de rat
17/08/2018 - 15:54
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Gouvernance de Macky SALL : De la corruption à ciel ouvert au népotisme exace ...
L'OEIL DU CITOYEN
L’engagement citoyen !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 19 septembre 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
La politique au Sénégal à l'épreuve des convictions religieuses (par imam Is ...
21/09/2018 - 10:26
Supprimer l'arrêté Ousmane Ngom ou extirper l'insertion superfétatoire du dro ...
20/09/2018 - 08:16
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 15 septembre 2018 avec Pape Alé Niang - invité me Adama Guey ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 12 septembre 2018 avec Pape Alé Niang - l'Etat de la démocratie ...
AUTOUR DU MICRO
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Phillipe ...
AUTRES VIDEOS
Décryptage du 15 août 2018 - présidentielle 2019 : un scrutin de tous les dan ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017