Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Massacre de Bofa-Yaya Coly, chef du village de Bourofaye Baïnouk raconte la journée du drame: "la décence m'interdit de dire certaines choses sur les morts…"
Publié le : Vendredi 12 Janvier 2018 - 11:48 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 1315 Imprimer
Icône chez lui, Yaya Coly est le chef de village de Bourofaye Baïnouk et président des chefs de village de l'arrondissement de Niaguis. Dans un entretien accordé à nos confrères de L'Observateur, ce vendredi, le vieil homme raconte cette dure journée qui a marqué toute une nation.

Dans ses propos l'homme tient à préciser d'abord que l'évènement ne s'est pas passé à Bourofaye Baïnouk, mais que ce sont les corps qui y ont été acheminés car les ambulances ne pouvaient pas aller dans la forêt. D'ailleurs, Yaya Coly fait savoir que c'est aux environs de 16h qu'il a reçu un appel du sous-préfet de Niaguis qui l'informa de ce qui s'était passé. C'est quand l'armée alertée, a acheminé dans son village, les corps sans vie découverts dans la forêt de Bofa Bayotte, qu'ils ont appris avec tristesse qu'il y a eu une tragédie. Une fois sur place pour voir les corps, Yaya Coly raconte : "la décence m'interdit de dire certaines choses sur les morts. Je suis un responsable et je laisse le soin aux forces de sécurité de dire ce qui s'est passé (…) La seule chose que je peux vous dire, c'est que c'était difficile. Quand j'ai vu les corps allongés, j'ai failli tomber dans les pommes. On m'a aidé à tenir le coup, parce que je n'en pouvais plus. J'étais dépassé. C'était la première fois que je faisais face à un tel spectacle. C'était horrible …". S'indignant de ces atrocités, le chef de village de Bourofaye Baïnouk reconnait que "la coupe de bois existe bel et bien dans cette zone et qu'elle est souvent source de conflit", mais que le mobil de cette attaque lui est inconnu et qu'il serait mieux d'attendre les résultats des enquêtes.  M. Coly qui avait fui la zone depuis les années 1990, serait revenu en 2012 avec l'arrivée de Macky Sall au pouvoir qui leur a donné une lueur d'espoir avec sa détermination de ce dernier à régler le conflit casamançais.

Pour lui, Macky Sall et son gouvernement étant dans l'action et ne plaisantant point avec le problème d'insécurité, l'on peut croire à la paix dans les jours à venir. Continuant dans le même sens, il affirme que l'Etat doit continuer dans sa dynamique de règlement de conflit et ne pas céder au découragement et observer une certaine patience car il n'y a pas de recette miracle à la guerre et ce ne sont pas les armes qui règleront le problème.
Whatsapp Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Séné - 12/01/2018 - 16h 36  
Macky Sall ne peut pas regler à lui seul le conflit en Casamance, il faudrait l'implication de tous les acteurs.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Autoroute «Ilaa Touba» «Ilaa Barzak»
Ismaïla Madior sur l’article 27 du Code des télécommunications : «ce n’est pas une censure»
Situation des migrants sénégalais : Boubacar Seye fait le procès de l’Etat
Meurtre Fallou Sène : l'IGE blanchit Mary Teuw Niane et incrimine Amadou Bâ
Réunion entre le Sytjust vs Ismaïla Madior Fall : la rencontre a accouché d’une souris
Héritage de Sidy Lamine Niasse : le personnel de wal fadjri désemparé
Serigne Sidy Mbacké Alkhourane refuse de recevoir Idrissa Seck
Deux frères brûlent les parties intimes d’un voleur, sectionnent son oreille et le tabassent à mort
Les étudiants de l’UGB réclament justice pour Fallou Sène
Salimata Diaw prend 5 ans ferme
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 80837 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 80694 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 57383 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48755 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 48126 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017