Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
A propos des factures d’électricité impayées de la commune de Touba.
Publié le : Dimanche 5 Novembre 2017 - 11:43 - Source : dakarmatin - Commentaires : 5 - Consulté : 1755 Imprimer

En marge des préparatifs du grand Magal de Touba, le ministre de l’intérieur, monsieur Aly Ngouille Ndiaye lève un coin du voile sur la gestion sobre et vertueuse de notre président par défaut son Excellence monsieur Macky Sall en livrant à l’opinion sénégalaise le non paiement de factures d’électricité de la commune de Touba à hauteur de 4 milliards 900 millions de francs CFA.
La sortie tardive de monsieur Aly Ngouille Ndiaye sur ce scandale de non paiement des factures d’électricité de la commune de Touba en vue d’apporter un démenti catégorique au maire monsieur Abdou Lahat Ka jette un trouble manifeste dans la manière dont nos autorités publiques gèrent l’argent du contribuable sénégalais.  
L’ancien ministre de l’énergie Aly Ngouille Ndiaye a gardé par devers lui cette information capitale en privant de fait à la Senelec le recouvrement de ses créances. Il a failli à sa mission de commis de l’Etat en préservant les intérêts privés de la commune de Touba afin de ne pas froisser les autorités maraboutiques de la Cité religieuse au détriment de la sauvegarde de l’intérêt général.
Il ne doit pas exister une discrimination dans le traitement des services rendus par l’Etat ou par un de ses démembrement à l’ensemble du corps social sénégalais.
Il n’est pas acceptable voire tolérable que lorsqu’il s’agit d’un simple citoyen qui n’arrive pas à honorer sa facture d’électricité,  la direction  générale de la Senelec lui prive illico presto de la fourniture d’énergie et qu’elle se garde bien de réserver le même traitement capitaliste ou de rentabilité à des personnalités politiques voire à des communautés religieuses.
Cet déséquilibre est préjudiciable au bon fonctionnement d’un État de droit. Les citoyens sénégalais doivent bénéficier des mêmes droits et prérogatives devant les services de l’Etat.
Ce favoritisme constitue au demeurant un acte de trahison et de dérégulation sociale.
La commune de Touba ne peut s’arroger d’aucunes prérogatives pour ne pas payer les montants qu’elle doit à la Senelec. Les raisons fallacieuses avancées par le maire de la Cité de Touba pour essayer de justifier le non paiement ne sont pas recevables dans un État de droit. Le manque de moyens de la commune et les nombreuses charges de collecte des déchets ne peuvent en  aucune façon servir de pièces justificatives.
Le non paiement de ces factures d’électricité à hauteur de plusieurs milliards de francs CFA plombe de fait les efforts de nos autorités en vue de faire du Sénégal un pays émergent. En plus d’être un scandale économique et de spoliation de nos ressources publiques, il s’agit manifestement d’une injustice sociale. Comme c’est la Cité religieuse, nos autorités préfèrent passer l’éponge sur cette dette colossale alors que pour une simple facture de quelques milliers de francs CFA, elles déploient tout un arsenal de coercition en vue de mettre dans le pénombre les familles les plus favorisées du pays.
Les autorités de la Senelec ont l’obligation morale de demander à la commune de Touba de payer ses factures d’électricité afin de ne pas permettre en connaissance de cause la légalisation de l’impunité, la pierre angulaire de la gouvernance partisane du président de la République, monsieur Macky Sall.  
La commune de Touba ne manque pas de moyens en vue d’honorer ses engagements. Elle manque d’audace et d’ingéniosité pour relever les nombreux défis d’organisation d’une ville moderne. Par ailleurs, pourquoi elle ne sollicite pas la contribution des dignitaires mourides afin de s’acquitter de sa dette et in fine de montrer l’exemple en refusant les avantages et privilèges indus des autorités de la République.
La commune de Touba doit être gérée selon le même modèle de fonctionnement des autres communes du Sénégal. Par ailleurs, il faut s’interroger sur le refus de beaucoup de commerçants de s’acquitter de leurs quittances journalières, une source de financement direct et de recouvrement d’avoir financiers de la commune de Touba.
Le non  paiement de la quittance journalière dans les marchés de Touba n’est il pas la conséquence de l’incurie voire de l’incapacité des autorités communales de la Cité religieuse de Touba à  trouver des solutions idoines aux multiples problèmes récurrents d’insécurité grandissante, d’insalubrité que vivent au quotidien ses habitants ?
La commune de Touba est tenue de dépasser sa gestion qui s’apparente à maints égards à celle d’une communauté rurale des régions enclavées du pays. Pour faire face aux défis d’une démographie galopante et à l’extension de la Cité religieuse de Touba, la commune doit nécessairement s’ouvrir et militer en faveur de partenariat stratégique avec des privés nationaux voire internationaux tout en préservant sa spécificité afin de maximiser ses potentialités et de s’assurer d’importantes retombées financières.
Il ne peut pas en être autrement. La Cité religieuse de Touba  qui représente la deuxième ville du Sénégal doit se soustraire de sa gestion informelle et par voie de conséquence  de se donner les moyens d’une gestion efficace voire efficiente de ses énormes potentialités

massambandiaye2012@gmail.com


Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (5)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Assi - 05/11/2017 - 15h 09  
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres de sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m
Jaxaté - 05/11/2017 - 16h 34  
Entièrement d'accord avec vous, il ne doit pas exister une discrimination dans le traitement des services rendus par l'État ou par ses démembrement à l'ensemble du corps social senegalais. Je suis mouride mais pour moi la juste et la vérité doit demeurer et rester notre seule sacerdoce.
Jax - 05/11/2017 - 17h 28  
Déjà que les factures de ce mois sont excessivement salées . Cette injustice est assimilable à une peur bleue des autorités religieuses. On n'ose rien leur réclamer et ils font ce qu'ils veulent dans ce pays. On est pas prêt de voir le bout du tunnel de l'émergence de ce pays
Féy - 05/11/2017 - 17h 40  
Après c'est difficile de faire croire aux citoyens qu'ils ont le devoir de payer leurs impôts. Traitement inégal des citoyens devant l'administration traitement inéquitable devant la justice. Le Khalife doit instruire immédiatement le paiement de ces factures. Akhe bakhoul
Great - 09/11/2017 - 13h 09  
Avis de recrutement 2017-2018La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2017-2018 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@gmail.com
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Dengue : 44 cas officiellement confirmés à Touba-Mbacké (Médecin)
Thierno Alassane SALL, un tiers pas du tout Thierno
Ousmane Sonko avertit.....
L’INDÉCENTE ENVELOPPE D’OMAR YOUM
Le discours de Sonko en question
Secret autour du Code pétrolier: La société civile dénonce...
A Touba, Sonko plaide pour une meilleure prise en charge de l'enseignement religieux
Réflexions : Air Sénégal SA: mort programmée ou maintien du monopole d' Air France sur le Dakar Roissy, avec maintien parallèle de Corsair sur le Dakar Orly.
Cheikh Bara Doli Mbacké : « Il n’existe pas de parité à l’Assemblée Nationale »
Un président de la république qui accorde sa haute protection à des délinquants financiers de haute voltige viole son serment constitutionnel.
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Dengue : 44 cas officiellement confirmés à Touba-Mbacké (Médecin)
Secret autour du Code pétrolier: La société civile dénonce...
Ça Me Dit Mag du 20 octobre 2018 avec Pape Alé Niang
Vidéo-Les lacrymogènes de la police mettent fin à la conférence de presse du collectif Auchan dégage
Enfant tué par le cortège du Président: les explications du père de la victime
Démantèlement d’un réseau de trafic de haschich à Dakar
«Auchan reste» engage la contre offensive
Caravane de Y en a marre
Gâté par Wade, choyé par Macky : Richard Attias rafle encore le marché de com' du TER
Présidentielle 2019 : Le PDS en discussions avec Sonko et Khalifa Sall
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79059 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 77090 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55989 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47574 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46941 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017