Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Et si Khalifa SALL était resté dans ….Benno Bokk Yaakar ?
Publié le : Dimanche 5 Novembre 2017 - 11:33 - Source : dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 2178 Imprimer

La commission  ad hoc a été mise en place on le sait par les députés. La procédure est donc officiellement lancée. La levée de l’immunité parlementaire du député, maire de Dakar,  Khalifa SALL n’est qu’une question de temps. Mais il faut le dire que cette levée de l’immunité parlementaire, a fini de soulever des contradictions dans cette affaire au relent évidemment politique. En effet, du jour au lendemain, le procureur de la République, s’est subitement rendu compte que le prisonnier le plus célèbre du Sénégal, bénéficiait d’une immunité qui de fait l’élargissait de tout emprisonnement, de toute poursuite aussi que longtemps que son immunité n’est pas levé. Le faisant le procureur de la République a donné raison à tout ceux qui disaient que cette affaire est purement politique. Il faut le dire cette affaire pu le règlement de compte à mille lieux. Le député maire de Dakar est poursuivi pour détournement de deniers publics.  Il est poursuivi par l’Etat du Sénégal. Premier paradoxe, le maire de Dakar a utilisé les ressources de la ville de Dakar votées par des conseillers et ces derniers ont publiquement affirmé qu’ils ne portaient pas plaintes contre le maire. Il est donc évident que Khalifa n’a pas utilisé les fonds de dotation, qui sont des deniers publics. Alors pourquoi l’Etat s’est –il porté partie civile dans cette affaire ? Deuxième paradoxe, le maire de Dakar devenu député par la volonté du peuple Sénégalais est quand même resté en prison. Pourquoi alors demander la levée de l’immunité de quelqu’un qui est déjà en prison ? Mais c’est quoi au juste la caisse d’avance ? Il est évident que ce n’est une caisse noire. La caisse d’avance n’est à pas à Khalifa  ce que sont les fonds politiques à Macky Sall. La loi autorise ce dernier à l’utiliser comme bon lui semble et ne doit rendre compte à personne. Tout le contraire de la caisse d’avance, qui sont des fonds politique, mais à la différence de Macky, Khalifa doit justifier toutes ses dépenses. C’est la loi. Il est donc coupable s’il ne justifie pas... au conseil municipal qui le lui a accordé. Du point de vue de la loi, le maire de Dakar est coupable, mais du point de vue de la morale NON. Que se passe t-il avec la caisse d’avance ? Un exemple suffit, non deux. Pour la cérémonie de commémoration de l’appel de Seydina Limamou LAYE, la ville de Dakar, est c’est un secret de polichinelle, donne une contribution financière et matérielle. Question : Es-ce que le maire de Dakar doit aller demander au khalif général des Layenne une décharge ou des factures de tout ce qui sera fait avec cet argent ?  Idem pour le pèlerinage marial de Popenguine. La mairie de Dakar appuie la cathédrale de Dakar. Doit-on produire à cet effet des factures ou une décharge ? La réponse à ces deux questions justifie les déboires de l’édile de la capitale. Au tout début de cette affaire, des anciens maires de Dakar sont monté au créneau pour dénoncer une arrestation qui selon eux n’a aucun sens. « Nous tous nous faisions la même chose, nous utilisions les mêmes procédés ». Mais ce qui était  valable pour eux, ne l’est malheureusement pas pour KHALIFA. Quand Mamadou DIOP  était maire de Dakar, c’est Abdou DIOUF qui était au palais, le maire et le président étaient du même parti, ils étaient donc de ce fait des complices. Après les années PS, WADE et son PDS sont arrivés au pouvoir et Pape DIOP du même PDS était devenu  maire de DAKAR. Pape DIOP et Mamadou DIOP n’avaient pas seulement un nom de famille en commun, ils étaient du même bord que leurs présidents respectifs. Khalifa SALL a pourtant travaillé avec WADE, avec qui il ne partageait pas le même parti. Mais WADE en gentleman, n’avait pas mis les bâtons dans les roues de Khalifa.  Quand MACKY est arrivé au pouvoir, Khalifa était déjà maire. Même s’ils n’étaient pas du même parti, ils étaient de la même  coalition, celle qui porta Macky au pouvoir, BBY. Pendant les deux voir trois premières années, aucun problème. Mais cette entente prit fin le jour ou khalifa entrera en rébellion et vaincra Macky au HCCT et entamera ses tournées et deviendra présidentiable. En somme khalifa commettra le crime de lorgner le fauteuil de Macky. La question qu’on doit légitimement se poser est la suivante : Et si Khalifa SALL était resté dans ….Benno Bokk Yaakar , en serions-nous là ou nous en sommes aujourd’hui ? Il faut juste être Sénégalais pour répondre à cette question. La mascarade qui s'est tenue à l'assemblée nationale renforce un dégoût envers la classe politique. Nous avons souvent vanté notre  modèle démocratique, mais force est de reconnaître qu'on est encore très loin d‘en atteindre l'esprit. Celui qui veut que la démocratie ne soit pas l'abus de la légalité. Khalifa Sall sera à coup sûr conduit sur l'autel du sacrifice et la justice se chargera d'exécuter la sentence dictée par l'exécutif. Macky Sall avait toute la latitude d'apaiser le climat politique et social en étant un président au service du Sénégal avec des ambitions saines et nobles et surtout il aurait pu nous réconcilier avec la politique en prenant ses distances avec ces pratiques lâches, honteuses et peu orthodoxes.

Yafata

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Assi - 05/11/2017 - 15h 08  
Bienvenue sur le meilleur site de rencontres de sexe >>> w­w­w.W­a­n­t­s­d­a­t­e.c­o­m
Alboury - 06/11/2017 - 04h 35  
Superbe analyse a laquelle je souscris totalement. Macky sall aurait avoir facilement 2 mandats de 5 ans s'il avait respecté ses engagements de 2011 pris devant le Peuple sénégalais. De par ses nombreux reniements (Gouvernance sobre et vertueuse, séparation des 3 pouvoirs, gouvernement de 25 membres au , égalité de tous devant la loi, non protection des membres proches du pouvoir épinglés par l'OFNAC, et j'en passe) il risque fort d'être le 1er président a ne faire qu'un mandat et le honni. Allah (SWT) ne Dit-il pas dans le Saint Coran : "O vous les croyants, pouquoi ne faites vous pas ce que vous dites ? ...". J'invite tous les sénégalais qui se reconnaissent dans l'esprit du 23 juin 2011_ de se préparer activement pour bouter hors du pouvoir mackhy sall et sa clique. Une oeuvre de salubrité publique !
Elz - 06/11/2017 - 16h 00  
Wao wao wao, Macky est trop fort en promesse., et niass est la honte de notre pays. C’est vrement impensable ce qui se passe á l’Assemblée Nationale
Great - 09/11/2017 - 13h 10  
Avis de recrutement 2017-2018La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2017-2018 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@gmail.com
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
L’INDÉCENTE ENVELOPPE D’OMAR YOUM
Le discours de Sonko en question
Secret autour du Code pétrolier: La société civile dénonce...
A Touba, Sonko plaide pour une meilleure prise en charge de l'enseignement religieux
Réflexions : Air Sénégal SA: mort programmée ou maintien du monopole d' Air France sur le Dakar Roissy, avec maintien parallèle de Corsair sur le Dakar Orly.
Cheikh Bara Doli Mbacké : « Il n’existe pas de parité à l’Assemblée Nationale »
Un président de la république qui accorde sa haute protection à des délinquants financiers de haute voltige viole son serment constitutionnel.
L'électorat mouride, le casse-tête de Macky
Seydi Gassama exhorte le président Macky Sall à publier, “très vite le rapport de l’Ofnac 2016…”
Sonko à l’épreuve du système politico-maraboutique
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Le discours de Sonko en question
Il faut sauver le PIT-Sénégal !
Me Madické Niang un candidat sous pression selon Me Wade.
Le parrainage : remède ou ciguë
Réflexions : Air Sénégal SA: mort programmée ou maintien du monopole d' Air France sur le Dakar Roissy, avec maintien parallèle de Corsair sur le Dakar Orly.
Un président de la république qui accorde sa haute protection à des délinquants financiers de haute voltige viole son serment constitutionnel.
Une candidature si différente
Ousmane Sonko, un «DOOMU ARAAM» qu'il faut exécuter !
La faune des bêtes immondes
Monsieur le président, faites taire Moustapha Cissé Lo pendant qu’il est encore temps
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79057 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 77090 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55988 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47574 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46941 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017