Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Drame au stade Demba Diop: Macky Sall ordonne une enquête et menace les fautifs
Publié le : Lundi 17 Juillet 2017 - 08:52 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 2 - Consulté : 454 Imprimer
Lors de la cérémonie de levée du corps du Directeur général de l’Agence de la Couverture maladie universelle (CMU), Cheikh Mbengue, le Président de la République Macky Sall a soutenu que le milieu sportif n’est pas un terrain d’expression de la violence. Il a banni les accrochages qui ont éclaté entre spectateurs venus soutenir l’US Ouakam et le Stade de Mbour, qui s’affrontaient lors de la Coupe de la Ligue sénégalaise de football, samedi soir au stade Demba Diop.

Huit personnes mortes et plus de 88 blessés graves. C’est le bilan provisoire du drame survenu ce samedi au Stade Demba Diop. Indigné par ces incidents qui ont occasionné des morts et des blessés, ce samedi,  le Président de la République a donné des instructions fermes pour que la lumière soit faite sur ce drame, d’identifier les fautifs et de transmettre sans délai les conclusions de l’enquête à la justice. Au même moment, a poursuivi le président Sall, une enquête administrative et une enquête technique seront ouvertes pour déterminer de manière précise les causes du drame. Selon lui, à partir de ce moment, les responsabilités seront situées, les fautifs feront face à la justice et la loi s’appliquera dans toute sa rigueur.  D’ores et déjà, il a instruit le Premier ministre de prendre toutes les dispositions requises pour plus de sécurité dans les stades.  Après avoir déploré la  mort de ces jeunes et exprimé toute sa compassion aux familles des disparus et aux blessés, le président Sall a lancé un appel à ses concitoyens à « bannir la violence sous toutes ses formes. « Des mesures de sauvegarde administrative ont d’ores et déjà été prises et les blessés totalement pris en charge par l’Etat et les familles des blessés seront accompagnées», a déclaré le président Sall.

La Police au banc des accusés

Sur les réseaux sociaux, les supporters mbourois ont étalé leur colère. Omar est un supporter du stade de Mbour. « On était juste parti à Dakar pour pousser notre équipe vers la victoire. Malheureusement, on est revenu avec des morts et des blessés. Pourquoi tant de haine et de jalousie envers les Mbourois ? Le stade de Mbour ne doit-il pas gagner une coupe ou bien le football appartient-il aux Dakarois ? Je me pose tant de questions et je n’arrive toujours pas à trouver des réponses. L’État doit situer les responsables et sanctionner sévèrement les fautifs de ces actes barbares», clame-t-il. Bamba essaie d’expliquer tant bien que mal ce moment tragique et condamne l’incapacité des policiers qui étaient présents au stade Demba Diop de contenir la violence. « Cette violence a été déclenchée par les supporters de l’US Ouakam. Quand on entre dans un stade, on fouille les supporters, mais ce n’était pas le cas des Ouakamois. Ils nous ont provoqués et les policiers n’ont rien dit. Après l’égalisation, il y a eu des jets de pierres et aucun policier n’est intervenu. Après le 2-1, cela a empiré et toujours pas de réaction des policiers. Ils ont même pris la fuite, ce qui a déclenché un mouvement de panique des supporters mbourois. Ces ouakamois nous ont poursuivis, obligeant de nombreux personnes à sauter par-dessus un mur de 4 ou 5 mètres jusqu’à son effrontément. Aucun Mbourois n’a riposté, ils ont été victimes et à noter que la plupart des morts sont tous de Mbour. Tout ça juste pour une finale ».


Rewmi
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Goma - 17/07/2017 - 12h 53  
FEU DE PAILLE. il N'YAURA AUCUNE SUITE.
Patriote - 18/07/2017 - 00h 04  
Les graves violences dans notre pays sont le fait de nos `hautes autorités elles mêmes.Le président nous dit qu´ici, la loi sera appliquée dans toute sa rigueur. Ma question est pourquoi ici et pas ailleurs ?La loi interdit totalement la corruption sous toutes ses formes. Pour gagner les élections, le président est devenu le corrupteur en chef du pays.A la veille des élections, des milliards sont utilisés pour acheter des maires de l´opposition, des conseillers municipaux, des responsables politiques, des marabouts et même des candidats a la députation. Ou est l´ofnac? Peut avoir une plus grande violence que cet achat de gens comme du bétail, cette corruption exponentielle.Pourquoi on applique pas, ici, la loi dans toute sa rigueur ?Notre justice est politisée, tordue pour mettre en prison uniquement les ennemis du président. Peut on trouver une plus grosse violence ?Des gens qui ont détournés des milliards et des milliards sont épinglés dans les rapports des corps de contrôle de l´Etat, mais restent protégés par le président macky sall lui même, car de sa famille, de son clan ou de ses transhumants.Peut on trouver une aussi grande violence ?Pourquoi le président n´applique pas ici la loi dans toute sa rigueur.Il parait même que des épinglés de corps de contrôle sont sur la liste des députés de benno, avec immunité parlementaire a la clef.Q´on se dise la vérité, tout le bordel dans ce pays vient de nos autorités, avec leurs ruptures...rompues.Ceux qui sont au pouvoir font ce qu´ils veulent, quand ils le veulent et comme ils le veulent.Peut on demander au peuple d´être disciplinés quand les dirigeants font du diaye dollet.NOTRE PAYS TRAVERSE ACTUELLEMENT UNE VIOLENCE D`ETAT EXTRÊME.Le mauvais exemple nous vient d´en haut de en haut...
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Khalifa Ababacar Sall : "Vivez votre rêve et faites nous rêver"
Souleymane Ndéné Ndiaye : " Je n'ai pas transhumé…"
Guéguerre entre Rts et Tfm: la bataille se poursuit
Ucad: une “mafia” vend la chambre à 300 000 F Cfa et le lit à 50 000 F Cfa
Drame de l’émigration, Chômage des jeunes…: A quand des concertations sur la gestion des ressources humaines ?
Sénégalais tué en Italie : Le gouvernement demande des comptes
UGB : Le nouveau Directeur du CROUS supplie les étudiants de reprendre les cours
Un Sénégalais parmi les quatre migrants retrouvés morts dans les côtes espagnoles
Un Sénégalais tué cette nuit par balle en Italie : HSF soupçonne un crime racial
Prix « Marteau d’OR » décerné au professeur Amadou Gallo Diop
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 74839 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 69322 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 53340 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 45575 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44535 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 18 juin 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 18 juin 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 juin 2018
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro : Dakarmatin vous propose une interview croisée entre ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Affaire Prodac : Mame Mbaye Niang et Pierre Senghor ont violé la loi dans la mi ...
12/06/2018 - 15:08
Scandale Financier au Prodac: Votre site Dakarmatin avait tiré la sonnette d'al ...
10/06/2018 - 21:21
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Du parrainage aux concertations sur le pétrole : L’éclatante mauvaise foi du ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 juin 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Quel est le sérum efficace contre la malédiction du pétrole, la peste du PROD ...
18/06/2018 - 08:41
Scandale du Prodac : le temps des pilleurs de deniers publics
18/06/2018 - 08:04
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me dit Mag du 19 mai 2018 avec Pape Alé Niang - 1ère partie
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 09 mai 2018 : comment réconcilier les acteurs politiques ?
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro : Dakarmatin vous propose une interview croisée entre Me Doudou ...
AUTRES VIDEOS
Les propos incendiaires de Birima Ndiaye envers ses camarades syndicalistes
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017