Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Comment et pourquoi le groupe Wari a perdu son rachat de la SIAB au Togo :DANS LES SECRETS D'UNE TRANSACTION COMPLIQUÉE
Publié le : Dimanche 2 Avril 2017 - 18:31 - Source : seneplus - Commentaires : 14 - Consulté : 4874 Imprimer

L’opération de rachat de la Société Interafricaine de Banque (SIAB) par le groupe Wari conclue après plusieurs mois de tractations menées en douceur sur l’axe Dakar – Lomé – Dubai a été invalidée par la commission bancaire de l’UMOA.

Selon les informations relatives à cette opération, le rachat, pourtant validé par la Banque Centrale Libyenne, est rejeté par ladite commission à qui revient le dernier mot.
Dans sa livraison du jour, l’hebdomadaire togolais «La Nouvelle Tribune» évoque les raisons avancées par la Commission bancaire de l’UMOA. Selon le journal, les responsables de la commission ont dénoncé le flou qui entoure la gouvernance du groupe Wari, ainsi que la provenance des fonds qui ont servi à racheter les parts de la Libye dans le capital de la Banque.

Selon des documents liés à l’opération, le groupe Wari acceptait de prendre les parts de la Libye sur la base de 6.635.000.000 F CFA, capital initial de la SIAB, sans tenir compte de la situation actuelle, très dégradée des fonds propres.

De plus, des informations indiquent que le groupe Wari ne serait, en réalité, qu’intéressé par l’agrément bancaire. La structure de Kabirou Mbodje serait à la recherche du précieux sésame depuis plusieurs années auprès de la commission bancaire, en vain. 
Dans ces conditions, le rachat de la SIAB, une des plus vieilles dans la capitale togolaise (30 ans d’existence) serait le raccourci normal pour atteindre ce but. 
La Banque qui a démarré ses activités en janvier 1977 avec un capital social de cinq cents millions (500.000.000) de FCFA, entièrement libérés par la Libye et le Togo n’est pas une propriété de la seule Libye. L’Etat togolais a son mot à dire dans toute décision de vente de l’établissement. 
Au cours de son évolution, les actionnaires de la SIAB ont procédé au renforcement des fonds propres par des augmentations successives du capital social qui, de 500.000.000 de FCFA au départ, est passé depuis 2010 à 6.635.000.000 FCFA avec un actionnariat réparti entre Libyan Foreign Bank, l’Etat togolais, Kamel El Khallas, et Farag Elraeid. 
Depuis 2011, pour cause de mauvaise gestion par la partie libyenne, les fonds propres effectifs globaux de a Banque se sont considérablement dégradés suite aux différentes pertes successives et se chiffrent à 2.898.000.000 FCFA au 31 décembre 2015. 
La SIAB est presque invisible dans le secteur bancaire au Togo. Sans surprise parce que depuis sa création, elle fonctionne avec une seule agence et trois bureaux de transfert d’argent. Du coup, elle occupe la dernière position sur ce segment du secteur bancaire togolais. 

L’Etat togolais, le vrai détenteur de l’agrément de la SIAB 

Une source proche du dossier SIAB estime qu’il revient donc au gouvernement togolais de prendre ses responsabilités en vue d’une restructuration profonde de la SIAB pour en faire une banque rentable et sauver l’emploi de ces concitoyens qui y travaillent. Les agents de cette banque sont presque tous Togolais, à l’exception de 2 Libyens. 
La source avance également que l’Etat togolais est le vrai détenteur de l’agrément de la SIAB. 
Les informations évoquent une éventualité de reprise des parts de la Libye. Le schéma qui se dessine est que  les conditions soient discutées, en tenant compte de la valeur réelle que représente la SIAB aujourd’hui, notamment le montant des fonds propres effectifs actualisés.
Le gouvernement togolais pourra ainsi donc entré en discussion avec les autorités de la Libyan Foreign Bank pour la reprise des parts de la Libye, sur la base d’une valeur qui prenne en compte les fonds propres effectifs et la situation réelle dans laquelle se trouve la banque dont la valeur de cession des parts de la Libye devrait être très faible. 
Pour rappel, Créée aux termes d’un accord signé à Lomé (TOGO), le 09 avril 1975 entre le Togo et la Libye, la Société Interafricaine de Banque (SIAB), ex-Banque Arabe Libyenne Togolaise du Commerce Extérieur (BALTEX), est une société de droit togolais qui exerce une activité de banque commerciale depuis 39 ans au Togo. Elle est inscrite sur la liste des Etablissements de Crédit de l’UEMOA sous le numéro T 0027 N.
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (14)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Doux Jesus - 02/04/2017 - 23h 53  
Donc, les régulateurs de l'UEMOA ont refuse cette transaction parce qu’ils voient que WARI est interresse par l'agrement Bancaire de la SIAB?Le petit seneglais veut faire le malin,donc nous allons lui barrer la route!Ce n'est pas illegal Ca.Encore les fonctionnaires Francophone qui ne comprennent pas le business et qui pense que tout homme d’affaires suspect.Qu'est-ce que vous avez a foutre si des actionnaires trouvent un entente dans la légalité?LUEMOA est une organisation pathétique qui n'a aucune raison d'exister.Les Francais l'ont cree pour retarder l'integration de leurs anciennes colonies et pour contrer la CEDEAO.prendre une decision pareille est la preuve qu'ils sont anti business.
True - 03/04/2017 - 09h 54  
Je pense plus qu'ils ont invalidé le rachat car la provenance des fonds n'est pas claire, donc à Wari de prouver la provenance des fonds, un agrément bancaire n'est pas chose facile à avoir, et si Wari veut contourner les dispositifs togolais, c'est qu'il y a un problème. Et puis si nos journalistes economiques se posaient egalement la même question concernant le rachat de Tigo par Wari, d'où vient les fonds. Est ce un rachat sur fonds propres ce qui est fort peu probable, ou y a t'il des fonds d'investissements qui soutiennent Wari et qui sont ces fonds. Ce sont des questions basiques à se poser pour éviter toute mauvaise surprise, et Wari devrait pouvoir y répondre facilement si tout est fait de façon transparente.
Croc -en- jambes - 03/04/2017 - 11h 09  
Ce sont les Maîtres du FCA, d'Orange et d'Orange money qui ont effectivement actionné les fonctionnaires francophiles de la bcao donc de l'uemoa, parce que négriers de service au sein des commissions de cette Union contre nature...L'afrique de l'ouest ne s'en sortira qu'avec une révolution des peuples contre l'ex puissance coloniale.
Renapta - 29/04/2017 - 16h 21  
Enfin enfin enfin l'UEMOA a bien vu en fin ils ont entendu le cri de cœur des pauvres entrepreneur. Ou wari a pris tous ces milliard en moins de 10 ans ? Il la tout simple vole aux honnêtes prestataires de transfert d'argent . Cette société vole plus de 7 milliard sur le dos de ces sénégalais. Et l'Etat du senegal ne fait rien appart de félicite ce vole pour le rachat de TIGO c honteux . La CREI doit s'autossaisir de ce dossier et il va trouver comment ce voleur arnaque les pauvres prestataires d'une maniéré fragrante et sans scrupule. Et d'ailleurs je vous donne rendez vous le 18 mais au tribunal des grandes instance pour le proce de wari et le Réseau National des Prestataire du Transfert d'Argent (RENAPTA) car il a porter plainte contre ce reseau des prestataires pour diffamation , ce jour la vous serez édifier sur toute nos interrogation
Renapta - 29/04/2017 - 16h 49  
Je lance un appel aux journalistes de valeur qui ne cherche que la vérité rien que la vérité ils nombreux mais je vais cité Pape Allé Niang de grâce il faut nous suivre le dossier Wari et voire comment il exploite ces pauvres sénégalais. Le rédacteur en chef de ce site une fois que vous allez donner la parole aux prestataires de transfert d'argent , c'est le bureau marketing de wari va vous appeler pour vous donnez de la publicité une façon de vous corrompre il la fait avec pas mal organe de presse tel seneweb GFM ...
OUMAR - 29/04/2017 - 17h 59  
ENFIN UN ORGANE DE PRESSE QUI PARLE DES CAFARDS DE WARI CAR TOUS LES AUTRES SONT CORROMPUS PAR CE DERNIER. CETTE SOCIETE S ENRICHIT ILLICITEMENT SUR LE DOS DES PRESTATAIRES DE TRANSFERT D ARGENT ET PERSONNE NI AUCUN ORGANE N EN PARLE..-PONCTION DE 99F CHAQUE JOUR ET CHAQUE COMPTE AVEC PLUS DE 60.000 POINTS-RETENTIONS DES CODES DE RETRAIT PENDANT DES MOIS SOUS PRETEXTE DE VERIFICATION NOUS METTANT EN MAL AVEC LES CLIENTS-DES RETENUS DE 1 A 48F DE NOS COMMISSIONS DE 26% SUR CHAQUE TRANSACTION-DES VERSEMENT QUI N ARRIVENT PAS DANS NOS COMPTES ALORS QUE BIEN EFFECTUES PAR LES BANQUES-DES RETENTIONS ILLEGALES DE NOS IBAN PENDANT DES JOURS-PIRATAGES DE NOS COMPTES ETC ETC ETC ............
Fofana - 29/04/2017 - 18h 15  
Wari n'est pas honnete Ils nous ont ruiner je ne peut pas comprendre comment Wari doit gagner plus que nous lui qui a que son logiciel toi tu paye le loyer la facture de l'electricite , la connexion et le caissier et il gagne plus que toi Ces des voleurs 88 milliard c'est pas 5 fr cfa pour le rachat de tigo on demande a la crei de voir le dossier Wari et de les arretes ces des voleurs et des vrais voleurs
Amadou - 29/04/2017 - 18h 47  
TELS SONT LES MAUX DONT NOUS SOUFRONS!!!!!!!!!!!!!!! JE SUIS UN JEUNE SENEGAL QUI N'ATTENDS RIEN DE L'ETAT APRES MES ETUDES SUPÉRIEURE J'AI PAS TROUVER DE BOULOT AUSSITÔT JE ME SUIS LANCE LE TRANSFERT D'ARGENT AYANT UN SEULE PRODUIT QUI EST WARI. MAIS MA SURPRISE ÉTAIT GRANDE AU MOMENT QUE J'AI SUIS QUE WARI S'ENRICHI ILLICITEMENT SUR NOTRE DOS. PAR EXEMPLE LES PONCTIONS DE 99 F PAR JOUR SUR FOND DE ROULEMENT LES RETENUS DES 1 A 48 F SUR LA COMMISSION POUR UN FOND SOCIAL ET CE QUI EST BIZARRE DANS TOUT CA JE N'AI JAMAIS ENTENDU OU WARI A FAIT DU SOCIAL ET SI TU VEUX FAIRE DU SOCIALE FAIT AVEC TON PROPRE ARGENT MOI JE NE FAIS PAS DU SOCIALE PARCE QUE JE SUIS UN CAS SOCIAL . MA SURPRISE EST AUSSI GRANDE DEPUIS QUE J'AI SUIS QUE WARI A CRÉER UNE SOCIÉTÉ APPELLE INTERLINQ QU'IL DONNE 8% DE MA COMMISSION ALORS QUE CE DERNIER NE FOUS RIEN POUR NOUS . MERCI BEAUCOUP A L'ADMINISTRATEUR DE CE SITE DE M'AVOIR DONNE L’OPPORTUNITÉ DE M'EXPRIMER ET DE SORTIR TOUT CE QUE ME MAL CONTRE CE DÉLINQUANT FINANCIER MERCI POUR L'ARTICLE .JE VOUS DONNE UN INFO : WARI EST EN PROCÈS AVEC LE RESEAU NATIONAL DES PRESTATAIRES DU TRANSFERT D'ARGENT POUR DIFFAMATION LE 18 MAI 2017 A 10 H JE VOUS CONVIE
Arouna dieng - 30/04/2017 - 00h 42  
Enfin l'état du Sénégal doit suivre l'exemple de l'uemoa ,il est facile de corrompre une personne mais toute une communauté,le renapta constitue une communauté composée de jeune,garçon,femme et même des 3e âges afin de subvenir à leurbesoin quotidien,vraiement nous demandons l'État sénégalais d'être un bon arbitre aux moins pour que ses dignes entrepreneur soient prorogé ,ceci est valable pour Wari,que pour Joni Joni bonne lecture vive renapta vive l'inion
Daouda Gueye parcelles - 30/04/2017 - 13h 17  
Nous sommes de tout coeur avec RENAPTA le 18 mai incha'AllahCe KABIROU MBODJI est pire que la peste, le plus grand voleur de l'histoire du Sénégal, la vérité apparaîtra un jour...Moi je gère un service de transfert d'argent wari, joni joni, western, mais ce monsieur me vole chaque jour que Dieu fait, n'oubliiez pas que y'a plus 60.000 points, ça lui fait des milliards par an...Pape Alé si tu veux savoir quelques choses sur ce vampire qui a ruiné la vie des milliers de sénégalais, tape sur www.renapta.org
RENAPTA cisse - 30/04/2017 - 13h 47  
Kabirou le grande volèrent.
FALLOU - 01/05/2017 - 09h 07  
KABIROU démasque par la commission de UMOA son excellence MACKY SAL l'enfant prodige Kabirou Mbodji est un voleur qui suce le sang des honnêtes sénégalais via son plate forme Wari
OUTRÉ - 01/05/2017 - 10h 19  
Dans aucun pays seriesérieux au monde une société de moins de 10 ans d'existence n'aurait acheté une autre société à 80 milliards de francs CFA (SVP!!!) sans que cela ne lève des soupçons d'enrichissement illicite ou de corruption. Il faut que des journalistes sérieux enquêtent sur la nébuleuse Wari.
Moustapha klk - 01/05/2017 - 12h 48  
Je soutiens que le dg de wari cherche à racheter cette banque pour encore une fois que personne ne puisse contrôler sa boîte. mais démasqué et le sera devant la justice qu'est le peuple senegalais
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
La République déculottée dans la cité de Touba.
" Ces élections ont été médiocres" selon le Professeur Moussa Samb
Le Vote à Touba doit etre annulé selon le Professeur Moussa Samb
Médias internationaux sur le scrutin sénégalais: RFI se demande qui a gagné la bataille de Dakar?
Onde de choc dans un pays qui va mal !
Bamba Fall tire sur le régime"prédateur" de Macky
Ousmane Sonko condamne la violence et raille Youssou Ndour et Mame Mbaye Niang
Serigne Mbaye Thiam : “le baccalauréat du Sénégal est bel et bien fiable”
Drame au stade Demba Diop – Macky Sall: « Que les responsables soient identifiés et sanctionnés sans faiblesse coupable »
Matar Ba ministre des Sports ferme le stade Demba Diop fermé jusqu’à nouvel ordre et menace...
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Consommation au Sénégal: les importations grimpent, les exportations baissent et les prix haussent
Hausse énorme des dépenses publiques
Face à la forte baisse des réserves de change de la CEMAC: Alex Segura prévient sur une possible dévaluation du Franc CFA
Yérim Sow presque au bout de son opération de charme: Tigo en passe d'échapper au contrôle de Kabirou Mbodj et de Wari.
Cession de Tigo : Millicom livre les dessous du contrat
Sénégal, les promesses du gaz et du pétrole
Pétrole sénégalais: Cairn Energy a découvert un nouveau gisement
Pays africains les plus attractifs à l'horizon 2022: le Sénégal dans le Top 5
Boa-Sonacos: un protocole pour régler définitivement le conflit
"Le Ter et Air Sénégal ne sont pas nécessaires", selon la directrice des Opérations de la Banque mondiale qui refuse de participer au financement
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 63859 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 56136 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 45560 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 40667 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 38269 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 21 août 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 21 Août 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 16 Août 2017
AUTRES AUDIOS ...
Audio-Idy pilonne le manque d’unité de l’opposition
 
SCANDALES D'ETAT
   
Affaires Bictogo, Petro-Tim, BDK Aliou Sall, Ndèye Katy Fall...: l'OFNAC, le ci ...
14/08/2017 - 16:12
Scandale de la SAR : 15 millions de dollars mis en cause
14/08/2017 - 11:15
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Il y a 2 mois, Aminata Lô Dieng comparait Macky à Djimbory, aujourd’hui, ell ...
22/07/2017 - 10:07
Audio-Quand Macky Sall dénonçait la rétention des cartes et les achats de con ...
19/07/2017 - 09:50
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le Sénégal en liberté provisoire
L'OEIL DU CITOYEN
L’appel du démon de midi !
WAX DEUG
Législatives 2017-Le bétisier n°11: Paix définitive en Casamance ou mirage?
AUTRES ...
Voici la chronique du 16 Août 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Un peu plus de décence, M. Amadou BA
22/08/2017 - 15:33
Assaane Diouf n'est véritablement pas un héro, mais ceux qui l'ont combattu ne ...
22/08/2017 - 08:33
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 05 août 2017 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Spécial plateau législatives 2017 : bilan des élections avec Pape Alé Niang ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Faram Facce - Invité : Bamba Fall - 16 Aout 2017
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017